Challenge: Septembre végétal

Je n’aime pas utiliser un ton alarmiste, même si parfois c’est nécessaire. Je n’aime pas non plus dicter la conduite des gens, même si parfois mes conseils semblent un peu catégoriques (je travaille dessus 🙂 Je ne m’aime pas quand je m’entends dire aux autres « faites ceci mais pas cela » ou « vous faites mal » parce qu’après tout qui suis-je pour user de ce pouvoir que personne ne m’a donnée? Mais s’il y a un moment propice à encourager une alimentation plus végétale, à conseiller l’élimination de la viande de son quotidien tout en donnant des idées pour simplifier ses repas et les préparer sans prise de tête, c’est bien aujourd’hui. Aujourd’hui où les plus grands scandales sanitaires, environnementaux et écologiques sont dus à une surconsommation de protéines animales. Aujourd’hui où l’on doit tous passer à la vitesse supérieure dans la prise de décision et de position. C’est maintenant qu’il faut se lancer, essayer et donner un coup de pouce à sa santé et à celle de la planète.

Et si vous attaquiez septembre du bon pied? Pourquoi ne pas tenter l’aventure un mois? en un mois vous aurez le temps d’explorer pas mal de choses, de vous mettre un peu au travail, surtout si celui-ci est simplifié, organisé, étudié. Un mois pour vous rendre à l’évidence: c’est facile, c’est bon, on se sent mieux, on dort mieux, on se débarrasse doucement de son surpoids, on se réveille en meilleure forme, on fait des économies, on pense aux animaux, on agit pour la planète, on se met aux fourneaux.  Dans les meilleurs des cas, vous êtes convaincus et vous êtes biens, sur une belle lancée. Vous refaites la paix avec votre cuisine et avez la satisfaction de savoir ce que vous mangez. Dans l’autre cas, vous auriez fait une belle pause.

Pour ceux qui se lancent, voici l’une des manières les plus simples d’y arriver sans se fatiguer ni se décourager.

 

 

Conseils généraux

Ne Cherchez pas une transition en douceur. Elle vous autorise encore beaucoup d’écarts et vous éloigne doucement du but. Décidez plutôt de tenter l’aventure d’un seul coup. C’est beaucoup plus simple. Débarrassez votre frigo et vos placards de toutes les protéines animales surgelées, en boites, cuisinées (viandes rouges, blanches, poissons, oeufs, laitages)

Prenez un papier et un crayon et imaginez les menus de la première semaine de septembre. Non pas en termes de recettes, mais plutôt en terme d’ingrédients. Partez d’un principe simple: 2 ou 3 variétés de fruits pour le matin et les collations si vous en faites, 2 ou 3 crudités pour le midi à associer à une céréale complète (pâtes, riz, boulghour, millet, sarrasin…), 2 ou 3 autres variétés à manger cuites pour le soir, à associer à une légumineuse (lentilles, pois chiche, haricots blancs, haricots mungo…)

Ne cherchez pas à faire des recettes compliquées, ni même simples si vous n’aimez pas cuisiner. Il suffit simplement d’associer les ingrédients dans un bol, de les mélanger et de manger! (mon minimalisme poussé à l’extrême dans la cuisine au quotidien: laver, couper, mélanger, manger!). Ce ne sera pas fade si vous ajoutez régulièrement un peu d’huile végétale (olive, sésame, colza..), quelques herbes (persil, coriandre, thym, romarin, cerfeuil…), des épices (gingembre, curcuma, cumin, curry, cannelle…). Veillez simplement à varier les couleurs pour le plus de bienfaits au cours d’un même repas, et les saveurs – ne mangez pas la même chose pendant plusieurs jours –

Pour les petits déjeuners, rien de plus simple: commencez votre journée par un ou deux fruits à croquer, prenez une tranche de pain complet et tartinez la de beurre d’amandes ou de cacahuète, saupoudrez la d’un peu de cannelle et buvez un bon café ou un thé vert. Ou alors optez pour la simplicité d’un smoothie où vous aurez mixé deux ou trois variétés de fruits, quelques graines (noix, noisette, amandes, pistache…) et un peu de lait végétal (amande, avoine, riz..)

gardez des bananes ou des pommes, faciles à transporter et ne craignant ni la chaleur ni le froid pour les manger en cours de journée si vous avez un creux.

buvez beaucoup d’eau, jusqu’à 1.5 litre par jour, et au coucher, faites vous une tisane apaisante comme la camomille ou le tilleul.

Il suffit vraiment de trois fois rien pour bien manger, passer moins de temps en cuisine pour plus d’efficacité, et apprendre à miser sur les herbes et les épices pour les saveurs et les parfums.

Et quand vous vous sentirez prêts, ou quand vous avez le temps, vous pouvez alors aller puiser inspiration sur le net ou dans un bouquin pour tenter une recette un peu plus travaillée… un exercice que vous pouvez réserver aussi pour le week end!

Pour ceux qui hésitent encore à sauter le pas, vous pouvez le faire du lundi au vendredi et mangez comme à votre habitude le week end, c’est déjà très bien par exemple. Et ça vous donnera un petit aperçu déjà de ce que vous pouvez faire et comment.

 

Bon septembre à tous!

http://carlas.world/connaissez-vous-la-basconnaise/

4 commentaires sur “Challenge: Septembre végétal”

    1. J’en suis ravie! si tu butes sur des idées ou si tu manques d’inspiration tu peux m’écrire via FB. Donne moi de tes nouvelles à l’issu de l’aventure 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *