La cure Kitchari, le repos ayurvédique

Le Kitchari (appelé parfois Kitchiri) est un plat emblématique de la cuisine végétarienne indienne. Le mot « kitchari » signifie « mélange », habituellement de deux graines. Il combine légumineuse (haricot mungo ou lentilles corail) et féculent (riz basmati), est gorgé d’épices connues pour faciliter la digestion, rétablir la santé intestinale et nourrir le corps surtout en période de convalescence selon la tradition ayurvédique. C’est aussi le plat le plus consommé par les moines pendant les jours « maigres ». Riche, savoureux et complet, il est aussi dans sa forme la moins stricte assez versatile et s’accorde à toutes les saisons.

Le Kitchari dans la diététique ayurvédique

En Ayurveda, le kitchari est la base d’une grande cure de détoxication. Il est soit prescrit en traitement soit pendant la période de convalescence. La combinaison des haricots avec le riz en fait un plat énergétique et dépuratif à la fois, extrêmement digeste et facilitant le transport et l’absorption des nutriments. Il a cette particularité, grâce à ses ingrédients, de mettre tout l’organisme au repos tout en le chouchoutant et en le nourrissant. Il fait partie de ces rares recettes qualifiées de « tridoshiques », qui équilibrent les trois doshas: Vata, Pitta et Kapha.

Les adeptes du Kitchari n’hésitent pas à en faire des cures, une à deux fois par an, pendant plusieurs jours. Ils en mangent aux trois repas quotidiens pendant quelques jours ou une semaine. Ensuite, il y a ceux qui le consomment régulièrement une à deux fois par semaine toute l’année.

La recette: une base unique, et des légumes selon la saison

Pour 4 personnes, à peu près

  • 150 gr de riz basmati (trempé une demi-heure)
  • 150 gr de haricots mungo concassés (trempés entre 4 heures et une nuit)
  • 1 morceau de gingembre frais râpé
  • 1 grande pincée de sel de roche
  • 2 cs de ghee ou 4 cs d’huile de sésame
  • 1/2 cc de coriandre en poudre
  • 1/2 cc de cumin en poudre
  • 1/2 cc de graines de fenouil ou de cumin
  • 1/2 cc de graines de moutarde
  • 1/2 cc de fenugrec
  • 1/2 cc de curcuma en poudre
  • 1/2 cc de cardamome
  • 3 feuilles de laurier
  • 1 tasse de légumes de saison coupés en dés
  • 1 tasse de légumes verts à feuille coupés en lanière (chou, épinards, kale, blettes…)
  • un bouquet de coriandre (pour la décoration)

Méthode

  1. Dans une marmite (idéalement en fonte), sauter les graines (fenouil ou cumin, moutarde) dans l’huile jusqu’à ce qu’elles commencent à éclater.
  2. Ajouter les épices et bien mélanger pour en exprimer les saveurs et les bienfaits.
  3. Ajouter le riz et les haricots mungo (ou lentilles corail) égouttés, et mélanger de nouveau. Faire revenir deux minutes.
  4. Couvrir d’eau, ajouter le laurier et porter à ébullition puis laisser cuire une vingtaine de minutes à feu doux.
  5. Ajouter les légumes coupés en dés, mélanger. Ajouter un peu d’eau si nécessaire puis couvrir et laisser cuire une quinzaine de minutes.
  6. Ajouter les feuilles vertes coupées en lanières, mélanger de nouveau et cuire quelques minutes supplémentaires.

Servir le Kitchari dans une assiette creuse, avec de la coriandre fraîche et un filet de jus de citron.

  

Variantes

Le Kitchari est un plat très complet et c’est pour cela qu’il me plaît. Sans chercher à suivre la cure ayurvédique, vous pouvez vous en inspirer pour confectionner une multitudes de recettes en fonction des légumes et des graines que vous avez à portée de main. Pareil pour les épices! ajoutez de la cannelle ou du poivre si vous en avez envie, troquez le cumin par du curry ou mélangez les deux, remplacez les haricots mungo par des lentilles corail ou encore le riz basmati par du quinoa… toutes les combinaisons sont possibles. Ce qui risque de ne plus être au rendez-vous, c’est l’assimilation et la facilité de digestion. En effet, les ingrédients traditionnels ont été minutieusement choisis en fonction de leurs pouvoirs de guérison et de rétablissement des intestins brouillés. Ensemble, ils facilitent tellement la digestion que c’est tout votre organisme qui est reposé.

 

Conseils naturo-pratiques

Si vous désirez faire la cure Kitchari pour vous rétablir, aider à la convalescence ou encore pour apporter un peu de confort à votre système digestif, je vous conseille de ne pas dépasser quelques jours et d’essayer de vous rapprocher le plus possible du schéma ci-dessous

Le matin

A jeun, buvez un grand verre d’eau chaude (à 40 degrés) et faites quelques exercices de Yoga, suivis d’un massage abdominal puis d’une douche « écossaise »en alternant froid et chaud. Vous ne mangez ni buvez rien pendant l’heure qui suit.

Vers 10 heures, ou en cours de matinée

buvez une grande infusion à base d’épices et de graines, les mêmes utilisées pour préparer le kitchari: coriandre, cumin, graines de fenouil, fenugrec, curcuma, cardamome, gingembre… Faites vos mélanges selon vos envies ou choisissez une épice à boire à chaque fois. répétez l’opération trois fois dans la journée, à distance des repas. exemple: 10h, 15h et 17h

A midi

Mangez un bol de kitchari tiède ou chaud. Ajoutez un peu de coriandre frais dessus et un filet de jus de citron. Ne rien boire avant, pendant ni après le repas. Attendre au moins 1 heure avant de boire un peu d’eau tiède ou une nouvelle infusion.

Vers 15 heures, ou en cours d’après-midi

Boire une nouvelle infusion. Variez les épices et les plantes. et continuer à boire beaucoup d’eau le reste du temps. Une eau purifiée et peu minéralisée. N’hésitez pas à faire un peu d’exercices, ou une marche active ou encore allez marcher au bord de la mer, les pieds dans l’eau. Surveillez votre respiration et évitez les sources de stress et les situations conflictuelles.

Au dîner, vers 18 – 19 heures

Mangez un bol de kitchari plutôt chaud. Ajoutez un peu de coriandre en topping. Prévoyez un délai de deux heures au moins entre le repas et le coucher. Ne pas boire d’eau pendant le repas et attendre au moins 1 heure après.

Au coucher

se délasser 15 à 30 minutes dans un bain ayurvédique qui va aider au nettoyage. Dans une eau plutôt chaude, aux alentours de 40 degrés, versez une demi tasse de sel d’Epsom, une demi tasse de bicarbonate de sodium et 2 cuillères à soupe de poudre de gingembre. Mélangez bien dans l’eau et plongez dans la baignoire. Si vous n’avez pas de baignoire, contentez vous d’un bain de pieds avec les mêmes ingrédients mais en diminuant les quantités (3 cs de sel et 3 cs de bicarbonate, 1 cc de poudre de gingembre).

Buvez une infusion pendant ou après le bain, juste avant de dormir (gingembre, fenouil…) et couchez vous tôt.

 

Notes complémentaires

Ne pas dépasser 7 jours. Evitez les périodes difficiles (voyages, fêtes, menstruations…) et arrêtez tout produit raffiné, sucre et excitant deux à trois jours avant le début de la cure.

pratiquez une activité physique quotidiennement

Trouvez un thérapeute en médecine ayurvédique et réservez un massage Abhyanga à l’huile de sésame bien chaude: un vrai plus pendant la cure

Ne mangez ni buvez autre chose que le kitchari et les infusions ayurvédiques

Variez les légumes dans votre kitchari, sans modifier la base. Choisissez des légumes de saison et de provenance locale, évidemment. Ne consommez que des produits biologiques. et buvez beaucoup d’eau à distance des repas.

Si vous avez très faim le matin, mangez un bol de kitchari une heure après votre routine matinale. Sinon contentez vous des deux bols quotidiens à midi et le soir. Vous pratiquerez ainsi la cure en suivant un jeûne intermittent.

Revenez doucement à une alimentation classique dans les jours qui suivent, en évitant les produits raffinés, le sucre et les excitants.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *