Les graines germées, un micro-potager santé

 

Phénomène de mode ou de santé, les graines germées sont incontournables aujourd’hui dans la cuisine diététique et dans la nutrition végétale ou encore crudivore. Elles sont très simples à préparer, et malgré l’aspect mystérieux qui les entoure, on découvre rapidement que l’entretien d’un micro potager dans sa cuisine est réellement à la portée de tout le monde.

Pour ceux qui ne se sont pas encore penchés sur la question, ou pour les amateurs désireux d’en apprendre plus, vous trouverez j’espère dans les lignes qui suivent de quoi répondre à vos questions et vous donner l’envie de vous lancer.

Petit rappel nécessaire : manger des graines germées = manger des plantes qui sont en pleine germination. Bien au milieu du processus de maturation.

 

Pourquoi germer des légumes et aromates à la maison ?

  • Parce que c’est économique. Une cuillère à soupe de graines peut vous donner jusqu’à 200 fois son volume en graines germées.
  • Parce que vous allez devenir votre propre fournisseur. Côté fraîcheur, il n’y a rien de mieux. De la cueillette à l’assiette il n’y a qu’un mètre ou deux à faire !
  • Parce que vos graines germées à la maison se conserveront nettement plus longtemps que celles que vous aurez achetées dans le commerce.
  • Parce que vous éviterez une fois de plus l’achat de contenants en plastiques qui, en plus de leurs méfaits sur l’environnement, présentent des inconvénients pour votre santé.
  • Parce que c’est super facile ! il suffit de vous procurer les graines. Pour tout le reste, vous avez ce qu’il faut chez vous.
  • Parce que c’est pratique. Une fois germées, vos graines conservées au frigo se consomment telles qu’elles. Il suffit d’en rajouter directement dans vos salades ou en topping sur vos assiettes juste avant de vous mettre à table.

Au niveau de la santé, ce que vous ne savez peut être pas encore…

  • Sachez que la valeur nutritionnelle des jeunes pousses est jusqu’à 50 fois supérieurs à celle de son plant arrivé à maturité. Les graines germées sont souvent qualifiées de « bombes nutritionnelles »
  • Leur richesse en enzymes les rend très digestes , même quand il s’agit d’un produit qui normalement est très peu toléré par l’organisme à l’état adulte.
  • Leur richesse en protéines vous aide dans votre changement alimentaire et remplace parfaitement les protéines animales.
  • Elles contiennent pas ou peu de déchets et leurs nutriments (vitamines et minéraux) sont très rapidement assimilés au niveau cellulaire.
  • Elles occupent la première place du classement des aliments en fonction de leur niveau de vitalité. (voir plus bas)

A quoi s’attendre concrètement ?

  • Une meilleure vitalité
  • Un système immunitaire renforcé
  • Une digestion améliorée
  • Un système nerveux régénéré
  • Des muscles et des os entretenus
  • Des tissus cellulaires reconstitués
  • Longévité augmentée
  • Système cardiovasculaire renforcé

 

La vitalité des aliments

Les aliments courants sont classés en fonction de leur niveau de vitalité. les aliments vivants peuvent être biogéniques (contenant le plus d’énergie vitale) ou bioactifs (riches en micronutriments et en énergie électromagnétique). Viennent ensuite les aliments dits neutres, et la chaîne se termine par les aliments biocidiques (ceux qui détruisent la vie après avoir perdu la totalité de leur énergie) ou aliments morts.

1) Les aliments biogéniques sont naturels, frais, concentrés en vie car eux-mêmes sont concentrés de vie. Les pousses germées sont ainsi en tête du classement. Elles participent pleinement à la régénération cellulaire et organique. Par graines germées il faut entendre les pousses, mais aussi les oléagineux trempées ou germées, les céréales et les légumineuses. Au stade de la germination, sachez que ces petites pousses portent en elle tout ce qu’il faut pour se transformer en véritable plante. Pendant la germination, les vitamines et les minéraux sont augmentés de 100 à 600% par rapport à ce que l’on pourrait trouver dans la plante adulte.

2) En deuxième position, arrivent les aliments vivants bioactifs. Il s’agit de tous les aliments frais, non cuits. Ils sont très riches en vitamines, minéraux et doivent occuper l’essentiel de votre alimentation. Ce sont les fruits, les légumes, les salades, les légumes lactofermentés, les algues, les plantes en infusions , et on peut ajouter à cette catégorie les légumes vapeur. En effet, la vapeur préserve une grande partie des nutriments.

3) Les aliments dits biostatiques ou neutres sont des produits bioactifs mais qui ont été cuits. A titre informatif, à partir de 50 degrés, ce sont les enzymes qui commencent à disparaître. A 60 degrés, c’est la vitamine C d’abord, puis les autres vitamines suivent rapidement. Dès 100 degrés, les sels minéraux ne sont plus assimilables par votre organisme, et dès 110 degrés, l’aliment est considéré comme vide de vitamines. Il peut être bon au goût, mais en terme de santé, il est pauvre. Gardez à l’esprit que les aliments biostatiques ne sont pas mauvais pour la santé, mais pauvres. Il faut donc les associer à d’autres choses pour avoir un rapport nutritionnel satisfaisant. Il s’agit des compotes, des purées, des soupes, des produits d’origine animale, des légumineuses et féculents cuits, des jus de fruits du commerce donc pasteurisés, des conserves…

4) Enfin, il y a les aliments biocidiques ou morts. Ceux là n’ont absolument plus rien à vous offrir et n’ont plus d’intérêt nutritionnel. C’est ce qu’on appelle aussi les calories vides. C’est la nourriture industrielle, les produits transformés et bourrés d’additifs, les produits raffinés…. Il s’agit du sucre et farines blancs, des sodas, sirops, bonbons, céréales, pâtisseries et viennoiseries, apéritifs, soupes et sauces en briques, conserves douteuses et riches en additifs, les produits laitiers UHT (Ultra Haute Température), etc.

La bonne nouvelle

Il n’y a qu’une catégorie d’aliments dont vous devez vous défaire, c’est la biocidique ! pour les aliments biostatiques, vous pouvez continuer à les manger tout en étant en bonne santé si vous les mélanger à une grande quantité d’aliments biogéniques ou bioactifs. Le Dr. Kouchakoff aurait découvert que les aliments vivants avaient la capacité de revitaliser les aliments cuits. Donc les mélanges sont bénéfiques, au cours du même repas de préférence, ou de la même journée au mieux.

Concrètement, on fait comment ?

  1. On se procure des graines à germer dans un magasin bio
  2. On s’équipe d’un bocal, et d’un germoir
  3. On prélève une cuillère à soupe de graines qu’on laisse tremper toute une nuit dans le bocal pour activer la germination. De préférence dans une eau pure, filtrée.
  4. On égoutte et on dispose les graines dans le germoir
  5. On rince les graines deux fois par jour, matin et soir, pendant quelques jours (2 ou 3 en moyenne) jusqu’à ce que les germes apparaissent.
  6. On les sèche délicatement et on les conserve au réfrigérateur jusqu’à 5 à 6 jours pour certains. (se référer aux spécificités de chaque graine)

On les consomme comment ?

  • On les ajoute aux salades, aux bouddha bowls…
  • On les ajoute aux repas cuits en topping ou à la dernière minute de cuisson pour ne pas les abimer.
  • On les ajoute aux sandwiches ou sur les tartines
  • On s’inspire de ce qui se fait par les créateurs de recettes en les suivant sur Instagram par exemple.

 

Notes importantes

  • Les graines des tomates, poivrons, aubergines et rhubarbes sont toxiques à l’état de germes. Ne les faites pas germer.
  • Veillez à utiliser des contenants ébouillantés et des couvercles propres.
  • Rincez régulièrement vos pousses pendant la phase de germination
  • Séchez les soigneusement avant de les stocker dans un bocal propre au réfrigérateur
  • Ne les laissez pas plus de 24 heures sans les aérer, même au réfrigérateur.
  • Lavez-vous bien les mains avant de toucher vos graines et vos germes. 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *